AIRSCAPADES

 

 

La Formation

 

entraînez-vous !

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur certains sites Internet on peut lire : « piloter un paramoteur : une commande à droite pour aller à droite, kif-kif pour la gauche et une commande de gaz pour monter. »

Ahhh ??? d'accord !

C'est vrai que piloter un paramoteur n'est pas sorcier mais devenir un pilote responsable et profiter de ses vols sans se faire peur et en toute sécurité pour les autres et pour soi-même, cela s'apprend.

 

                     programme préconisé par           

                            

                            la fédération

 

Pour la réglementation aérienne, le paramoteur est un ULM et est à ce titre soumis aux mêmes règles qu'un pendulaire ou un 3 axes.

L'obtention du brevet et de la licence de pilote de paramoteur nécessite le passage de 3 tests :

-         Un test théorique commun à toutes les classes d'ULM qui consiste en un QCM de 40 questions et qui est délivré par la Direction Générale de l'Aviation Civile.

-         Un test en vol permettant de s'assurer de l'autonomie complète du pilote.

-         Un test théorique spécifique au paramoteur sous la forme d'un QCM d'une vingtaine de questions et d'une discussion.

             Ces deux derniers tests sont délivrés par l'instructeur.

 

Une formation complète va comporter :

 

La pratique au sol :

-         Des séances de gonflage et de contrôle de la voile jusqu'à une maîtrise parfaite de cette phase primordiale pour le décollage.

-         Des séances d'acclimatation à la poussée du moteur et à sa gestion.

-         Des simulations de décollage moteur coupé puis en marche.

-         Quelques mini vols en pente école permettant ainsi d'appréhender les phases de décollage et d'atterrissage.

 

ACTIONS VITALES PREVOL SECURITE

  

 

                                      

La pratique en vol :

-         Une dizaine de vols tactiques au cours desquels seront décortiqués le décollage, le maintien du cap, le vol en palier, les virages, les techniques de descente, les types d'approche et l'atterrissage.

-         Et enfin, deux ou trois longs vols de loisir permettant l'apprentissage du cheminement, de la dérive, du cône de sécurité et ... de la panne en campagne.

Chaque élève disposera de l'ensemble du matériel adapté à sa corpulence et conforme aux règles de sécurité en vigueur.

 

 

La théorie :                                                                

-         Des cours purs et durs !

  

 

sur l'ensemble du programme (mécanique de vol, aérologie, météorologie, altimétrie, réglementation aérienne, radio, facteurs humains .)

-         Des discussions et mises en pratique,

-         Des tests blancs.

Chaque élève disposera, en consultation, de l'ensemble des documents nécessaires à l'apprentissage du programme théorique.